L’eau : seule boisson indispensable à nos bébés !

Les bébés ont un organisme sensible et ont besoin de toutes les attentions.

En effet, l’eau représente 70% de leur poids corporel et leur système immunitaire est encore immature. C’est pourquoi les nourrissons ont besoin d’une eau pure et très faiblement minéralisée avec un résidu à sec inférieur à 50mg/l.

Une surcharge minérale peut entrainer des diarrhées ; celles-ci vont à leur tour créer un état de déshydratation. De même, parce que leur système immunitaire est encore immature, ils ont besoin d’une eau pauvre en nitrates et en sulfates.

 

La promenade est la première ouverture sur le monde. Les bébés vont découvrir les saisons à la ville comme à la campagne.
Le choix se fait autour de deux critères : le ty-pe de châssis et le type d’assise.
La poussette est un investissement à amortir sur les quatre premières années des bébés. Un choix adapté est fondamental pour satisfaire au confort des bébés mais aussi au vôtre. Les lan-daus munis d’une nacelle, les poussettes com-binées équipées de sièges-nacelles, les poussettes cannées et les Outdoor : les équipements pour la plupart évolutifs se choisissent par l’intérêt qu’ils représentent suivant les périodes.

 

Le pliage :

Pliage à plat : le guidon coulisse le long du châssis et les roues arrière rejoignent les roues avant. Ce pliage diminue la hauteur et la longueur.

Pliage en X : Le guidon bascule vers l’avant. Ce pliage diminue uniquement la hauteur et reste volumineux. C’est le pliage traditionnel des landaus.

Pliage parapluie : En plus du pliage à plat, les traverses se plient pour obtenir un pliage compact. Hauteur, longueur et largeur diminuent.

Les roues :
Les petites roues sont adaptées à l’usage urbain pour leur maniabilité et leur taille compacte lors du pliage du châssis.
Les grandes roues sont, elles, adaptées à l’usage en terrain accidenté ; moins maniables, certains modèles sont équipés de roues gonflables et de roues directrices.

 

Les suspensions :

Suspensions Daumont : Le châssis de type pliage en X est relié à la partie basse par des languettes rigides mobi-les ou des lanières souples. C’est le système le plus confortable.
Suspensions ressorts : L’essieu ou l’axe des blocs de roues sont montés sur ressort. C’est le système le plus courant, un peu plus dur mais efficace.
Suspensions tampons : Réservé aux poussettes légères, ce sont des tampons mousse ou caoutchouc qui font suspen-sion sur chacune des roues.

Les types de poussettes :

Les landaus-poussettes ont des châssis qui peuvent recevoir des coques puis des sièges-nacelles pour suivre la croissance des bébés.


A partir de trois mois, on peut utiliser des poussettes cannes dont la légèreté et le pliage très compact sont les principaux atouts. Leur conception les desti-ne à un usage urbain. On peut trouver soit des poussettes-cannes doubles, soit utiliser des raccords de poussette pour jumeler deux poussettes cannes indivi-duelles.


Quant aux poussettes Outdoor, elles sont équipées pour le tout-terrain. L’a-daptation d’une coque permet d’y installer les bébés dès la naissance. Elles sont actuellement très tendance !

 

En ce qui concerne les poussettes pour multiples, le choix doit aussi être fait en fonction de la position des sièges : de front, face à face, l’un derrière l’au-tre, possibilité de les retourner. A vous de juger en fonction du terrain où vous allez les utiliser : attention aux trottoirs étroits !…

 

Et si la poussette se révèle trop encombrante ou inadaptée, le porte-bébé peut vous offrir une alternative pour conserver une liberté des mains tout en gar-dant bébé près de vous.
Vous pouvez alors opter soit pour le porte-bébé ventral ou « kangourou » qui permet généralement de mettre le bébé face au parent ou face à la route, soit pour le porte-bébé à assise coulissante qui permet de positionner l’enfant de façon à garder une liberté de mouvements plus importante, soit encore pour le porte-bébé dorsal souvent équipé de roulettes et d’une béquille et particulière-ment adapté aux randonnées ou autres escapades en plein air.

 

La sécurité et le confort de nos bébés et enfants en bas âge lors des déplacements, quelle que soit la distance à parcourir, sont des préoccupations commu-nes à tous les parents avant la naissance et dans les quelques années qui suivent.
Alors comment s’y retrouver et choisir son siège-auto ou sa poussette, surtout s’il y a plusieurs enfants à « caser » dans la voiture ?
Voilà quelques informations qui devraient vous aider à choisir le BON matériel !...

Les sièges sont répartis en groupes pour chaque période d’utilisation en fonc-tion du poids de l’enfant :
Les sièges-autos ont chacun leur particularité, il est donc important de bien suivre les recommandations de la notice du siège pour son installation ; en ef-fet, toute mauvaise manipulation peut le rendre dangereux ou inefficace en cas d’accident.
Petits trajets ou longues escapades, taille du véhicule, mais aussi possibilité d’adaptation sur les poussettes sont autant de critères de choix. D’ordre pratique, ils sont importants lors de l’achat. Prendre conscience de vos habitudes et besoins actuels ou futurs doit faciliter votre décision.

 

Auteur : Magali Papanti
Sources de cet article : « les conseils de Bifie la girafe » des laboratoires Medix, et article du docteur en pharmacie Perez-Cullell des laboratoires Avène.