Les soins, et en particulier les soins d'hygiène, les bains, les changes sont des moments privilégiés avec Bébé même si avec des multiples, il faut faire un peu plus vite….


Ainsi, liant les gestes quotidiens d’hygiène cutanée aux échanges affectifs,
vous créez des instants de douceur et d’échanges.
A la naissance, la peau du nouveau-né est subitement soumise à un nouvel environnement. C’est la première barrière protectrice vis-à-vis de l’extérieur avec un rôle de régulation et de fonction « barrière ». Le souci est que la peau de Bébé n’est pas encore mature, elle est plus fine et surtout plus perméable que celle de l’adulte, donc plus vulnérable.


Petit rappel : la peau sert :
- à empêcher les pertes d’eau
- à empêcher les pertes de chaleur
- à empêcher la pénétration de microbes présents en surface
- à exercer une « petite » protection contre les traumatismes.


La fonction barrière peut être modifiée par des plaies, écorchures et brûlures mais aussi par des irritations (sparadrap enlevé ou érythème fessier) et enfin par des maladies de peau comme la dermatite atopique (fréquente chez les bébés) qui associe rougeurs et prurit d’où grattage et irritation. Même non défaillante, la barrière cutanée est loin d’être une barrière absolue et mérite une grande attention car la peau de Bébé revêt une fragilité naturelle.


Bébé peut avoir la peau sèche ou à tendance atopique, il a des croûtes de lait, ses fesses sont irritées…tous ces petits tracas qui viennent troubler sa tranquillité peuvent être atténués par des gestes adéquats et/ou des produits pharmaceutiques.