A titre d’information, voici un petit calendrier des poussées dentaires mais à ne pas prendre à la lettre !

 

5 à 9 mois : 4 incisives médianes

7 à 11 mois : 4 incisives latérales

10 à 18 mois : 4 premières molaires

16 à 24 mois : 4 canines

20 à 30 mois : 4 deuxièmes molaires

 

La chute des dents de lait et leur remplacement par les dents définitives se fait entre 5 et 11 ans. Il faut patienter parfois jusqu’à 20 ans pour voir apparaître les dents de sagesse.

 

Chez le nourrisson, les poussées dentaires peuvent occasionner divers troubles, d’une simple hypersalivation à des rhinopharyngites, otites ou bronchites. Et très souvent des troubles du sommeil.

 

Les remèdes homéopathiques sont indiqués chez le tout-petit. Ils sont donnés en trituration, c’est-à-dire en poudre, une mesurette directement sous la langue, ou sous forme de granules dissous dans un peu d’eau, ou encore sous forme de dose buvable spéciale enfant.

 

Le remède classique des crises douloureuses en homéopathie est Chamomilla, qui correspond à des bébés qui ne supportent pas la douleur, hurlent et tempêtent, bref des enfant coléreux, qui ne se calment que quand on les promène.

 

La joue, du côté de la dent qui perce est souvent rouge et chaude. Le remède est à donner en 5 ou 7 CH. 3 granules dissous dans un peu d’eau, plusieurs fois par jour si nécessaire, mais sans dépasser deux à trois jours.

 

Si ce remède ne correspond pas au profil homéopathique de votre enfant, c’est le médecin ou le dentiste homéopathe qui doit faire la prescription exacte.

 

Sauf complication sérieuse, la percée des dents n’est pas une maladie.

 

N’hésitez pas à consulter un homéopathe.